Retourner à la liste des projets

Recherche et expérimentation - En démarchage

Zéro Congestion

 

Le CEFRIO et PROMPT proposent de mettre en place Zéro Congestion, une démarche structurée visant à concrétiser des initiatives innovantes pour améliorer la mobilité du transport des personnes et des marchandises, et ce, grâce aux innovations technologiques et aux systèmes de transport intelligents (STI).

Le Québec, et plus particulièrement la grande région de Montréal, ont le potentiel de se positionner comme un centre d’excellence sur cette question, compte tenu notamment de la complexité des problèmes vécus ici. Pour y arriver, il faut développer des solutions innovantes et les expérimenter sur le terrain pour faire la démonstration de leur efficacité. Ce positionnement est porteur, d’une part pour réduire les problèmes et les coûts liés à la congestion et, d’autre part, pour structurer des solutions validées et exportables ayant le potentiel de générer des retombées économiques.

La congestion :  impacts économiques, sociaux et environnementaux

Le système de transports du Grand Montréal fait face à des défis sans-précédents. Selon l’index de la congestion de TomTom, la région de Montréal arrive au 5ième rang des villes les plus congestionnées en Amérique du Nord. Cette congestion a d’importants impacts économiques, sociaux et environnementaux qui s’accroissent continuellement. Le coût de la congestion dans la région métropolitaine est estimé à 3G$ par année. Cette situation n’est pas unique à la région de Montréal, mais atteint aussi d’autres villes et régions du Québec.

La fluidité des déplacements des personnes et des marchandises est un facteur d’attractivité et de compétitivité des agglomérations métropolitaines. L’efficacité des infrastructures qui garantissent la mobilité des personnes et des marchandises représente donc un des impératifs de la réussite des métropoles. Des études démontrent que l’augmentation de la capacité du réseau routier urbain a peu d’incidence sur la congestion. Le futur du transport ne réside donc plus seulement dans l’acier et le béton, mais dans la concertation des acteurs et dans l’intégration de technologies. C’est pourquoi ce projet propose une manière nouvelle d’envisager le développement des systèmes de transports intelligents (STI).

Crédit photo :  Lissandra Melo / Shutterstock.com