Les modes de communication au Québec à travers les générations

Les modes de communication au Québec à travers les générations

L'enquête NETendances 2013 a été réalisée par le CEFRIO avec la collaboration de BIP et financée par le Mouvement des caisses Desjardins et Services Québec.

Avec le numérique et le mobile, les outils à notre disposition pour communiquer se sont multipliés : appels sur cellulaire, messages textes, courriel, clavardage, vidéoconférence, réseaux sociaux, téléphonie sur Internet… Comment communiquent les Québécois, aujourd’hui? Quels sont les outils qu’ils privilégient? NETendances porte ce mois-ci sur les différents modes de communication des adultes au Québec. Ces derniers ont été sondés sur les outils qu’ils utilisent principalement afin de communiquer avec leurs proches. Les principaux constats sont les suivants :

  • En 2013, le téléphone fixe reste le principal outil de communication utilisé avec les proches, étant encore cité par 88 % des adultes québécois. Cependant, son utilisation stagne par rapport à 2012, tandis que les outils Internet et mobiles gagnent du terrain, ceux-ci ayant progressé d’environ 10 points de pourcentage en un an.
  • Plus on est jeune, plus on utilise d’outils de communication différents : en moyenne, les adultes de 18 à 34 ans ont cité parmi leurs principaux moyens de communication la moitié des outils proposés dans le cadre du sondage, par rapport à seulement 21 % pour les 75 ans et plus.
  • L’utilisation des moyens de communication mobiles et Internet diminue significativement avec l’âge; si les plus jeunes les privilégient pour échanger avec leurs proches, les plus âgés préfèrent quant à eux le téléphone fixe.
  • Les 18-24 ans se démarquent nettement : s’ils sont les plus nombreux à utiliser au moins un outil Internet, ils n’arrivent pas en tête en ce qui concerne l’usage de chacun de ces outils. En effet, ils emploient largement les médias sociaux pour communiquer, mais délaissent le courriel, et ont moins recours que les 25-34 ans au clavardage et à la téléphonie vidéo. Par ailleurs, ce sont les seuls qui utilisent le téléphone mobile davantage que le fixe pour communiquer avec leurs proches.
  • Tout comme lorsqu’ils communiquent avec leurs proches, lorsqu’il s’agit d’interagir avec une organisation, les 18-24 ans utilisent Internet, et plus particulièrement les réseaux sociaux. Ils ont en revanche moins recours au courriel ou au clavardage que les 25-44 ans. Les 18-24 ans sont par ailleurs les plus nombreux à se rendre dans les locaux de l’organisation et ont également tendance à utiliser le téléphone, fixe ou mobile.
  • À l’autre bout du spectre, les 75 ans et plus utilisent massivement le téléphone fixe, mais sont très peu enclins à communiquer par téléphone mobile ou par Internet, comme à entrer en contact avec une organisation en cas de difficulté à trouver une information sur un site Web.

Délaissé par les nouvelles générations et surtout par les 18-24 ans, le téléphone fixe est donc en perte de vitesse. Mais il se pourrait bien que le courriel et même le clavardage suivent à terme la même voie, car ils sont bien moins populaires auprès des 18-24 ans que les réseaux sociaux et les textos. Quoiqu’il advienne, il est essentiel pour les organisations de tenir compte des préférences de chaque profil en matière de modes de communication, car celles-ci ne sont pas toujours si prévisibles.

Les services mobiles Desjardins

 

Commentaire?

*Le courriel ne sera pas publié