Le portrait numérique des foyers québécois en 2017

Partenaires 3 octobre  2017

Partenaires, méthodologie et notes explicatives

Partenaires

L’enquête NETendances du CEFRIO dresse depuis plus de 17 ans un portrait intégré et actualisé des grandes tendances en matière d’utilisation d’Internet et du numérique au Québec. NETendances 2016 a été réalisée grâce au soutien financier du Mouvement des caisses Desjardins, du ministère du Travail, de l’Emploi et de la Solidarité sociale, de Vidéotron, sans oublier la collaboration de BIP – Bureau d’intervieweurs professionnels pour la collecte de données.

Méthodologie 

Pour réaliser le volet « portait numérique des foyers québécois » de l’enquête NETendances 2017, nous avons utilisé une collecte de données réalisée en mars 2017 au cours de laquelle nous avons interrogé
1 003 adultes québécois âgés de 18 ans et plus, par voie téléphonique. Les résultats ont été pondérés en fonction du sexe, de l’âge, de la région et de la langue des répondants afin d’assurer la représentativité de l’ensemble des adultes québécois. La marge d’erreur maximale, selon la proportion estimée, se situe à ± 3,09 % pour la base des adultes et à ± 3,26 % pour la base des internautes, et ce, 19 fois sur 20. 

Aux fins du sondage, 16 régions administratives du Québec ont été regroupées en cinq grandes régions :

  • RMR de Montréal (Montréal, Laval, Lanaudière [RMR], les Laurentides [RMR] et la Montérégie [RMR]); 
  • RMR de Québec (Québec [RMR] et la Chaudière-Appalaches [RMR]); 
  • Est du Québec (le Bas-Saint-Laurent, le Saguenay-Lac-Saint-Jean, la Côte-Nord et la Gaspésie-Îles-de-la-Madeleine); 
  • Centre du Québec (la Mauricie, l’Estrie, le Centre-du-Québec, Québec [hors RMR] et la Chaudière-Appalaches [hors RMR]); 
  • Ouest du Québec (l’Outaouais, l’Abitibi-Témiscamingue, Lanaudière [hors RMR], les Laurentides [hors RMR] et la Montérégie [hors RMR]).

Note :

  • Les chiffres en rouge indiquent des résultats significativement supérieurs au total, dans un intervalle de confiance d’au moins 95 % - en gras rouge, l’intervalle de confiance est de 99 %.
  • Les chiffres en bleu indiquent des résultats significativement inférieurs au total, dans un intervalle de confiance d’au moins 95 % - en gras bleu, l’intervalle de confiance est de 99 %.
  • Les différences significatives par rapport à 2016 sont indiquées à l’aide d’une flèche. Ainsi, les flèches à la baisse indiquent des résultats statistiquement inférieurs par rapport à 2016, alors que les flèches à la hausse indiquent des résultats statistiquement supérieurs par rapport à 2016.

Commentaire?

*Le courriel ne sera pas publié