Le commerce électronique en pleine croissance au Québec

Partenaires commerce électronique avril 2014

Une forte augmentation des cyberacheteurs

En 2013, 7 internautes sur 10 on fait un achat en ligne

Le taux de cyberacheteurs progresse…

En 2013, 70 % des internautes québécois, soit 59 % des adultes, ont effectué au moins un achat en ligne. Il s’agit d’une augmentation de 10 points de pourcentage par rapport à 2012 sur la base des internautes, et de 12 points sur la base des adultes.

Entre 2012 et 2013, certains groupes sociodémographiques ont plus que les autres vu augmenter leur proportion de cyberacheteurs. En effet, la progression a été plus forte chez les femmes (+18 points) que chez les hommes (+5 points). Le taux de cyberacheteurs a également davantage augmenté au sein des groupes suivants : les 45 à 54 ans (+21 points), et dans une moindre mesure les 35 à 44 ans (+16 points) et les 65 ans et plus (+15 points); les adultes ayant un diplôme d’études secondaires (+20 points) ou collégiales (+16 points); ceux ayant un revenu familial annuel inférieur à 20 000 $ (+30 points); les travailleurs manuels (+21 points) et les personnes au foyer (+24 points). À l’exception des 35-44 ans, tous ces groupes étaient – et sont toujours – ceux dont le taux de cyberacheteurs était le plus faible, mais l’écart avec les autres groupes s’est resserré. On observe donc une certaine démocratisation de l’achat en ligne, qui s’étend plus vite au sein des groupes socio-démographiques traditionnellement peu enclins à le pratiquer.

Sur une base mensuelle, c’est-à-dire ici au cours du mois précédant l’enquête, on observe qu’en moyenne un internaute sur 3 (33 %) a effectué au moins un achat en ligne en 2013, soit 28 % des adultes. Il s’agit là d’une augmentation progressive depuis 2009.

Plus de 7 milliards de dollars dépensés en ligne

Année après année, le Québec compte de plus en plus de cyberacheteurs, mais ceux-ci ne dépensent pas plus aujourd’hui qu’en 2011. En effet, en 2013, le montant des achats en ligne au cours du mois précédant l’enquête est de 335 $ par cyberacheteur en moyenne, une somme supérieure à celles de 2009 et de 2010, mais semblable à celles de 2011 et de 2012. Le montant total dépensé en ligne au Québec en 2013 est ainsi estimé à 7,3 milliards de dollars.

Le taux de cyberacheteurs progresse au Québec, mais le montant que chacun d’entre eux dépense en ligne reste le même depuis 2011

 

Où se situe le Québec en matière de commerce en ligne ?
D’après eMarketer, en 2013, 70 % des internautes de 14 ans et plus (note : l’enquête NETendances sonde les Québécois de 18 ans et plus) d’Europe de l’Ouest achètent en ligne, une tendance largement dominée par le Royaume-Uni (87 %), suivi par l’Allemagne (81 %), le Danemark (81 %) et la France (78 %). En Amérique du Nord, ce taux est de 72 % pour les États-Unis et de 63 % pour le Canada. En Asie, les taux vont de 10 % en Indonésie à 78 % au Japon, en passant par 49 % en Chine (hors Hong Kong). En moyenne, dans le monde, eMarketer estime que 40 % des internautes de 14 ans et plus sont des cyberacheteurs.

Source : eMarketer, « B2C Ecommerce Climbs Worldwide, as Emerging Markets Drive Sales Higher », 27 juin 2013 [http://cefr.io/9s].

Deux fois plus d'acheteurs sur mobile

C’est du côté des achats mobiles que l’on observe la plus forte progression entre 2012 et 2013. En effet, en 2013, 19 % des adultes ont effectué au moins un achat en ligne à partir d’un appareil mobile, soit 2,5 fois plus qu’en 2012, où ce taux n’était que de 8 %.

Ceux qui achètent le plus sur appareil mobile sont les hommes (23 %), les 25-34 ans (35 %) et les 35-44 ans (31 %), les diplômés universitaires (30 %), les adultes ayant un revenu familial annuel supérieur à 80 000 $ (38 %) et les professionnels (27 %).

 

Qui achète le plus en ligne ?

Les 18-44 ans sont les plus nombreux à acheter en ligne

En matière d’achat en ligne, on note que l’âge a une forte influence, les plus jeunes étant significativement plus nombreux à acheter sur Internet.

Les Québécois de 18 à 44 ans sont ainsi 72 % à avoir effectué au moins un achat en ligne au cours de l’année 2013, soit un peu plus que les 45-54 ans (66 %) et les 55-64 ans (52 %), et bien plus que les 65 ans et plus (26 %). Ces derniers sont en effet toujours bien moins nombreux que les autres à acheter sur Internet, même si l’écart s’est sensiblement resserré par rapport à 2012, le taux de cyberacheteurs au sein de ce groupe d’âge ayant doublé (en 2012, seulement 12 % des adultes et 29 % des internautes de 65 ans et plus étaient des cyberacheteurs).

Le niveau de scolarité et le revenu familial annuel influencent eux aussi le taux de cyberacheteurs. En effet, les adultes et internautes ayant un diplôme d’études collégiales ou universitaires sont significativement plus nombreux à acheter en ligne que ceux ayant un diplôme d’études primaires ou secondaires.

De la même manière, le taux de cyberacheteurs augmente proportionnellement au revenu familial annuel.

Les plus jeunes ne sont pas ceux qui dépensent le plus

Si les 18-34 ans sont, avec les 35-44 ans, les plus nombreux à acheter en ligne, ils ont dépensé au cours du mois précédant l’enquête significativement moins que leurs aînés. Ainsi, ce sont les cyberacheteurs de 35 à 64 ans qui, en moyenne, dépensent le plus en ligne.

Près de la moitié des achats en ligne dépensée par les 35-54 ans

Les 18-24 ans sont nombreux à acheter en ligne mais dépensent peu en moyenne : ils ne représentent donc que 9 % du montant total dépensé sur Internet au Québec en 2013, tandis que les 25-34 ans représentent 20 % de ce total, les 35-44 ans 24 %, les 45-54 ans 22 % et les 55-64 ans 15 %. Peu nombreux et dépensant environ autant que la moyenne de la population, les cyberacheteurs de 65 ans et plus ne représentent quant à eux que 5 % du montant total dépensé en ligne au Québec.

 

Qu'achètent les Québécois sur Internet ?

Sur Internet, les articles les plus populaires sont les billets de spectacle, de cinéma ou de divertissement, catégorie dans laquelle 25 % des adultes québécois (soit 56 % des cyberacheteurs) ont fait au moins un achat en 2013. Ils sont suivis des voyages, réservations de transport ou d’hébergement et forfaits vacances (21 % des adultes), puis des articles de mode et accessoires (20 %). Viennent ensuite, en format physique comme électronique, les livres, revues et journaux (18 %) ainsi que la musique et les films (17 %), puis les appareils électroniques comme les lecteurs MP3 ou les caméras (15 %), les jeux (jeux vidéo ou jouets) (14 %) et le matériel informatique comme les ordinateurs et logiciels (14 %). Certains produits et services restent encore rarement achetés en ligne : seuls 6 % des adultes québécois ont fait en 2013 l’acquisition d’équipement ou d’ameublement sur Internet, ou bien de produits financiers, et 2 % seulement y ont acheté des articles alimentaires.

 

Commentaire?

*Le courriel ne sera pas publié
Ajouter un commentaire

LAHMER

C'est un indice de l’évolution de la technologie au nivaeu CANAD , notamment la technologie d'information et de communication qui fait émergence de ce qu'on appelle le commerce électronique . J’espère bien que tous les payes au niveau mondial bénéficient de l’expérience canadienne dans ce volet ...... ( Merci pour tous les gens au niveau canada qui facilitent la transmission de ces statistique )

Répondre