Retour à la liste des articles

Le projet Ma première ligne numérique en santé du CEFRIO dans un article de Le Devoir

Auteur : CEFRIO - Catégorie : Numérique et santé

Dossiers médicaux - Des cliniques expérimentent de nouvelles plateformes numériques

Le journaliste Etienne Plamondon Emond s'est entretenu avec Josée Beaudoin, vice-présidente, Innovation et Transfert au CEFRIO afin de présenter le projet Ma première ligne numérique en santé, qui vise à optimiser le fonctionnement, l’efficacité et l’efficience des soins de santé de première ligneau Québec par une approche interactive entre les citoyens et les cliniciens à l’aide des TIC.

Ce projet propose d’expérimenter des pratiques nouvelles et inspirantes pour répondre aux défis auxquels le système de santé du Québec est actuellement confronté. Ces pratiques pourraient notamment permettre des économies significatives tout en améliorant la viabilité du système de santé et la qualité des soins prodigués. Grâce à la plateforme numérique « Espace Santé personnel » chaque patient peut inscrire les informations qu'il souhaite et qui selon lui sont importantes pour son suivi médical. Ce profil numérique inciterait la personne à être davantage en interaction avec sa clinique, une dynamique qui favoriserait la prise en charge de la maladie par le patient lui-même.

L'article présente entre autres l'utilisation de plateformes technologiques dans deux des terrains d'expérimentation du projet : au groupe de médecine familiale (GMF) de La Nouvelle-Beauce pour suivre à distance des patients souffrant de maladies chroniques et à la clinique médicale Angus de Montréal orienté vers le suivi en pédiatrie.

>>> Consulter l'article Des cliniques expérimentent de nouvelles plateformes numériques sur le site du quotidien Le Devoir

Les partenaires financiers du projet Ma première ligne numérique en santé sont le ministère de l'Économie, de l'Innovation et des Exportations du Québec et TELUS Santé. Le CEFRIO et le CIRANO en sont les partenaires de recherche et d’expérimentation, qui s’associent à différents acteurs pour mettre à profit compétences et expertises : une équipe de recherche reconnue, des équipes cliniques, des médecins, des citoyens et le ministère de la Santé et des Services sociaux du Québec

Commentaire?

*Le courriel ne sera pas publié